Histoire

Corgémont est mentionné sur des cartes au Vlllème siècle déjà sous le nom du Curisgimund et dans le plus ancien document connu, une Bulle du Pape Alexandre III du 25 février 1178 sous le nom de Coriamont. La commune a relevé pour ses armoiries, celles de la Famille Noble du lieu. Le village est érigé en paroisse en 1454. Des communiers de Corgémont participent aux batailles de Grandson et Morat en 1475-76. Mention du premier maire Jean Richard Voisin en 1495. Introduction de la Réforme en 1531. Rédaction à Corgémont des «Franchises d'Erguel» en 1556. Mention du premier «régent d'école» en 1658. Reconstruction du Temple en 1766 sur l'emplacement du lieu de culte précédent, datant de 1379. Arrivée de l'industrie horlogère en 1771. Auparavant les métiers exercés à Corgémont étaient drapiers, meuniers, tanneurs, tuiliers et faiseurs de bas. La commune est rattachée à la France dès 1797. Une des personnalités marquantes de Corgémont est le doyen Charles Ferdinand Morel 1772-1848, fils du pasteur du lieu. II occupe la place de «ministre de camp», soit aumônier protestant au régiment du 12ème suisse, régiment que le prince évêque de Bâle fournira au service de la France. À la demande des paroissiens, il devient pasteur à Corgémont. Homme de la terre, il propose de notables améliorations dans l'agriculture. II publie en 1811 à Strassbourg l'Abrégé de l'histoire et de la statistique de l'Évêché de Bâle. En 1816, il fonde avec le bailli de Courtelary, May de Schadau, la caisse centrale des pauvres qui deviendra par la suite l'association des oeuvres d'utilité publique du district et la Caisse d'Épargne en 1828. Le district reconnaissant inaugure un buste à sa mémoire le 31 juillet 1865 à Corgémont.

Construction d'une fabrique d'Ébauches par les frères Eguet sur les bords de la Suze en 1834. Construction d'un collège en 1849. Construction de la ligne de Chemin de fer Bienne - Les Convers en 1874. Ouverture de l'école secondaire la même année. Inauguration de l'éclairage public électrique en 1895 et des hydrantes en 1896. Arrivées de nouvelles industries de 1900 à 1930.

Construction des trottoirs ainsi qu'un collège en 1950. Construction de l'Église catholique en 1958. Création avec Cortébert et Sonceboz d'une Communauté scolaire secondaire et construction d'un nouveau collège secondaire en 1959. Construction d'un nouveau collège primaire en 1974, immeuble vendu à l'ESBV en 2006 et construction de l'école primaire "l'Arc-en-ciel". Construction d'une halle de sport en 1991.

II y avait 227 habitants à Corgémont en 1750, 368 en 1800, 753 en 1850, 1421 en 1900, 1285 en 1950. II y a actuellement 1625 (chiffre 2013) habitants à Corgémont.

Archives municipales

Une vitalité authentique !